traitements-maison-contre-les-cafards
certibiocide
Appelez-nous  02 44 84 47 88 téléphone
téléphone
fermer menu
Trouvez un professionnel de confiance contre les cafards
Agir

Comment se débarrasser des cafards ? Les différents modes de traitements "maison" contre les cafards

10 minutes de lecture

Sur cette page nous allons vous expliquer comment réaliser un traitement maison pour lutter contre les cafards

Vous pouvez réaliser deux principaux types de traitement : les traitements par gel et les traitements par insecticide

En plus, vous pouvez effectuer des actions complémentaires pour en maximiser l'efficacité

“ Veillez à bien gérer vos déchets ménagers et nettoyez régulièrement votre habitation en prenant le soin de bouger les meubles. Faites traiter votre logis à la vue du moindre insecte pour éviter l’invasion “
Dr Romain Lasseur

1. Le traitement par gel anti-cafards

Pour se débarrasser de cafards, le traitement par gel est une solution efficace.

Le gel appât disposé dans votre logement va attirer les cafards qui vont l’ingurgiter. Une fois ingurgité, le gel va causer la mort des cafards au bout de quelques jours.

Traitement par gel appât anti cafards / blattes

De plus, les cafards ayant tendance à manger leurs congénères morts, l’action du gel sera multiplié en atteignant les autres membres de la colonie.

Via l’utilisation du gel anti-cafards, vous agissez alors directement au cœur du nid pour éradiquer un maximum de cafards en quelques jours.

Bon à savoir

Votre liste de course

Vous pouvez trouver des gel anti-cafards entre 45 € et 80 € pour un tube de 35 g dans les enseignes spécialisées, généralement sous forme de seringue. Un tube de 35 g permet de protéger plusieurs pièces de votre logement.

Les principaux gels vendus dans le commerce permettent de lutter contre les espèces de cafards les plus communes en France, i. e les blattes germaniques, les blattes américaines, les blattes orientales et les blattes rayées.

NB : Blatte et cafard sont en réalité les mêmes insectes, qui appartiennent à l’ordre des blattoptères (Blattodea). La blatte est l’appellation scientifique officielle, le terme cafard est plus souvent employé dans la vie de tous les jours.

L’utilisation du gel anti-cafards a de nombreux avantages que nous vous avons résumés ci-dessous :

  • Le gel peut être utilisé sur tout type de surface et peut être facilement enlevé une fois que le traitement est terminé. Il est cependant moins efficace sur des surfaces poreuses
  • Grâce à la seringue ou le pistolet qui sert à déposer le gel, vous pouvez atteindre des zones précises ou complexes telles que des fissures ou crevasses, qui sont autant de zones de prédilections pour les cafards.
  • Il a une force capacité attractive pour les cafards
  • Il a une rémanence très longue, i. e que son action persiste dans le temps
  • Son impact sur les cafards est dupliqué par le caractère nécrophage des cafards
  • La plupart des gels possèdent un amérisant, rendant donc leur utilisation plus sécurisé pour les habitants.

Point d'attention

Prudence lors de la manipulation des cafards

Si vous tombez sur des cafards vivants ou morts à la suite de l’effet du gel, ne touchez pas les cafards à mains nues lorsque vous vous en débarrassez.

Équipez-vous de gants et lavez-vous soigneusement les mains après les avoir manipulés pour éviter tout risque de contamination; le cafard pouvant être porteur d’agents pathogènes (cf. notre page dédiée sur les dangers d'une infestation de cafards).

Placez les cafards morts dans un sac plastique fermé que vous mettrez à la poubelle.

Comment appliquer le gel dans un logement ?

Pour maximiser l’utilisation de ce type de traitement, il convient de trouver les meilleurs endroits pour déposer le gel !

Nous vous détaillons ci-dessous quelques conseils pour appliquer ce type de traitement dans votre logement :  

  • Appliquez des pointes de gel anti-cafard dans des endroits bien précis, à proximité des lieux où les cafards vivent, se nourrissent et se déplacent et sur des surfaces propres. N’hésitez pas à lire notre page dédiée les cafards : tout ce que vous devez savoir pour mieux connaitre leurs comportements et leurs habitudes de vies afin d’identifier les zones de prédilection des cafards !
  • Déposez à chaque endroit identifié une pointe de gel d’environ 3 à 4 mm de diamètre
  • Pensez à vérifier régulièrement les gels pour en remettre s’ils ont été consommés ou pour en réappliquer dans le cas où les dépôts auraient durci avec le temps.

Les mesures de sécurité à respecter

L’application de ce type de traitement a un risque s’il n’est pas fait en respectant les préconisations :

  • Ne pas appliquer le gel le long des plinthes ou sur des surfaces où des animaux ou des personnes pourraient entrer en contact direct avec le gel.
  • Déposer le gel dans des endroits bien précis et inaccessibles aux enfants et animaux, par exemple, dans les charnières de placard, derrière le réfrigérateur (pas sur les moteurs cependant) ou sous la plaque du lave-vaisselle.

Comme le cafard ingurgite le gel, il n’y a pas de risque qu’il transporte le gel sous ses pattes et le dépose à d’autres endroits.

Point d'attention

Que faire en cas de contact avec le gel ?

En cas de contact avec les yeux, lavez-les à l’eau courante pendant au moins 15 minutes en maintenant les paupières écartées et contactez un professionnel de santé pour avoir un suivi médical.

En cas d’ingestion, nous vous conseillons de vous rincer immédiatement la bouche avec de l’eau et de contacter un centre antipoison pour obtenir des conseils sur la démarche à suivre.


2. Le traitement par insecticide

Pour se débarrasser des cafards (ou blattes), la deuxième méthode de traitement est le traitement par insecticide.

Cette technique peut être utilisée pour traiter des endroits fermés et isolés, là où les cafards sont susceptibles de se réfugier ou pour faire baisser très rapidement la population de cafards au sein de votre logement grâce à son effet choc

Il existe deux techniques principales :

Pulvérisation manuelle de poudres insecticides

Elle consiste à déposer de la poudre insecticide dans les zones de vie et de passage des cafards afin qu’ils puissent marcher sur la poudre.

En marchant sur une surface traitée par cette poudre, elle va s’accrocher sur le corps du cafard qui va l’ingérer lorsqu’il se toilette et mourir au bout de quelques jours.

Vous pouvez trouver dans les magasins spécialisés des boites de 10 sachets de poudre insecticide pour environ 20€.

Point d'attention

Les consignes de sécurité

Si vous faites un traitement contre les cafards (ou blattes) via une pulvérisation manuelle de poudres insecticides, nous vous conseillons de bien vous équiper en amont, en portant notamment des gants et un masque pour éviter d’être en contact direct ou d’en inhaler lorsque vous effectuez la pulvérisation.

Comment appliquer les poudres insecticides ?

Pulvérisez ou appliquez les poudres dans les endroits où les cafards peuvent se cacher comme dans les fissures et les crevasses, derrière des panneaux de protection des réfrigérateurs et des cuisinières, derrière des appareils ménagers… Vous pouvez également en appliquer sous l’évier, dans l’espace vide entre l’évier et le mur, et autour des canalisations, qui sont aussi des zones de prédilections des cafards.

Dans tous les cas, étalez ces poudres dans des zones où les résidus visibles n’engendrent pas de problème et où les personnes ou les animaux ne pourront pas rentrer en contact avec.


Pulvérisation de poudres insecticides via des aérosols ou fumigènes

Les aérosols et fumigateurs fonctionnent par contact avec l’insecte. En dispersant des microgouttelettes, l’objectif est de pouvoir toucher les insectes et que le produit insecticide rentre directement en contact avec l’insecte. A la différence des produits utilisés dans le cadre de la pulvérisation d’insecticide manuel, les résidus des aérosols et fumigateurs ne sont pas actifs. Il n’y aura ainsi pas de rémanence au sol.

Vous pouvez trouver dans les magasins spécialisés des fumigènes et des aérosols pour environ 20 €.

Point d'attention

Les limites d'un traitement par aérosol ou fumigène

L’utilisation de bombes aérosol et de fumigènes s’avère généralement souvent inefficace à long terme car ce type de traitement ne permet pas d’atteindre les endroits les plus isolés, comme des fissures, des crevasses ou derrière des appareils ménagers, là où les cafards vivent et se reproduisent.

De plus, dans la mesure où ils dispersent dans l’air des particules, ils peuvent être dangereux en raison des problèmes d’inflammabilité et d’exposition qu'ils engendrent.

Un programme de lutte combinant des mesures d’hygiène, d’exclusion et l’utilisation de gel appâts sera bien souvent plus approprié.


3. Les actions complémentaires pour maximiser l'efficacité des traitements

Le piégeage

Positionnez ces pièges le long des murs de préférence, à l’abri d’une lumière directe et près des zones de prédilections des cafards (cuisine, salle de bain, garde-manger…) pour les attraper.

Pensez à inspecter régulièrement les pièges afin de les vider/les jeter (en fonction du type de piège que vous avez pris) lorsqu’ils sont pleins.

Il existe différents types de pièges anti-cafards (ou anti-blattes) dans les magasins, le plus courant étant les pièges collants contenant un attractif, que vous pouvez trouver pour une dizaine d’euros (pour 5 pièges).

Point d'attention

Les règles à respecter lorsque vous manipulez des pièges

Pensez à vous munir de gants pour ne pas être en contact direct avec les cafards.

Jetez les cafards morts ou les pièges dans des sacs fermés et mettez les directement à la poubelle.

L’application de terre de diatomée, en poudre ou en spray

En marchant sur la terre de diatomée, le cafard va petit à petit se déshydrater, et mourir généralement dans les unes à deux semaines qui suivent le contact avec le produit.

Appliquer la terre de diatomée dans des endroits secs et à l’abri, proche des endroits de nidification et de passage des cafards (comme le long des murs, derrière les meubles ou les appareils ménagers, derrière des prises…) afin qu’ils puissent marcher sur la poudre.

Vous pouvez trouver de la terre de diatomée pour environ 10 € pour 400 g dans le commerce.

Bon à savoir

L'avantage de la terre de diatomée

Elle a un effet sur le long terme dans la mesure où son effet reste actif aussi longtemps qu’elle restera sèche et inaltérée.

Les mesures d'exclusion

Étant donné son anatomie (corps ovale et longitudinal), le cafard peut s’immiscer dans de petits interstices, qu’il conviendra de bloquer pour éviter leur apparition et leur déplacement.

Bloquez ainsi les trous, fissures ou crevasses présents dans votre logement, par lesquels les cafards peuvent se faufiler. Pour cela, vous pouvez utiliser notamment de la paille de fer ou des produits de calfeutrage que vous trouverez dans les enseignes spécialisées.

Bon à savoir

Les méthodes de « grand-mère » sont-elles efficaces ?

Les répulsifs naturels (e. g huiles essentielles de lavande, au poivre) ou confectionnés manuellement (e. g bicarbonate de soude + sel) peuvent freiner une infestation, mais n’auront aucun effet sur le long terme.

Il n’y a pas de lien direct entre l’utilisation de ces techniques et l’éradication définitive de cafards à cause notamment de leur accoutumance aux odeurs émises.


4. Le suivi

Peu importe le type de traitement que vous choisissez (par gel ou par pulvérisation de poudres insecticides), il est nécessaire, une fois que le traitement a commencé, de suivre l’efficacité des méthodes implémentées.

Pour cela, de manière régulière :

  • Examinez le niveau de consommation des gels pour déterminer si vous devez en rajouter ou les remplacer.
  • Inspectez les pièges que vous avez placés dans votre logement pour identifier le nombre de cafards attrapés.
  • Inspectez votre logement à la recherche d’indices de la présence de cafards pour confirmer la résolution de l’infestation.

Pour aller plus loin

Que faire si je fais encore face à des cafards malgré les traitements effectués ?

Si vous identifiez des signes confirmant que l’infestation est encore en cours, ré examiner votre situation :

  • Assurez-vous que vous avez mis en place en parallèle des mesures d’hygiène pour réduire les risques d’attirer les cafards, comme limiter les sources d’accès à des résidus d’aliments (pour plus de détails sur les mesures d’hygiène à mettre en place, n’hésitez pas à lire notre page dédiée les méthodes de prévention contre les cafards),
  • Envisagez de déplacer les pièges ou d’appliquer les points de gel à d’autres endroits. Leur position actuelle n’est peut-être pas optimale pour maximiser l’efficacité du traitement (pour plus de détails sur les habitudes des cafards et leurs lieux de nidification/de vie, n’hésitez pas à lire notre page dédiée les cafards : tout ce que vous devez savoir).
  • Envisagez d’appliquer plus de points de gel dans votre logement.

Si malgré vos efforts vous n’arrivez pas à venir à bout de l’infestation en cours ou si des ré infestations continuent de se reproduire, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui se chargera de la désinsectisation. N’hésitez pas à lire en amont notre page dédiée sur les différents modes de traitement professionnel contre les cafards pour en savoir plus.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également prendre directement rendez-vous en ligne avec une des entreprises de traitement que nous avons auditées et validées en cliquant ici.

téléphone