maximiser-efficacite-traitement-cafards
certibiocide
Appelez-nous  02 44 84 47 88 téléphone
téléphone
fermer menu
Trouvez un professionnel de confiance contre les cafards

Préparer l’intervention d’une entreprise de désinsectisation et maximiser l’efficacité du traitement contre les cafards

Nous ne vous le répèterons jamais assez :

La réussite de votre traitement est un travail d'équipe entre vous et votre professionnel de traitement.

Si l'intervention de l’entreprise de traitement approche, il est donc temps de préparer votre logement.


1. La préparation de votre logement

Étape n° 1 : Examiner votre logement pour orienter au mieux le professionnel

Inspectez votre logement pour identifier le plus possible :

  • des traces de la présence de cafards
  • les zones de faiblesses et les endroits où les cafards peuvent avoir installé leurs nids et se déplacent.

Pour cela, n’hésitez pas à lire nos pages dédiées les cafards : tout ce que vous devez savoir et comment détecter la présence de cafards pour mieux connaitre les lieux de prédilection des cafards et vous aider dans la recherche d’indices permettant de détecter la présence de cafards.

Bon à savoir

Inspectez tout votre logement

Pensez à inspecter toutes les pièces de votre logement, notamment la cave, les sous-sols, autour des canalisations, derrière des meubles… endroits prisés par les cafards, qui recherchent des lieux humides et sombres pour se réfugier.

Une fois identifiés, partagez ces éléments au professionnel le jour de l’intervention afin de l’aider au mieux dans sa pose de gel anti-cafards ou dans le ciblage des zones à risque si une pulvérisation d’insecticides est effectuée.

Plus le professionnel aura d’informations sur votre logement, plus il aura la capacité de placer les gels appâts et effectuer une pulvérisation d’insecticides aux meilleurs endroits et ainsi maximiser l’efficacité du traitement !

Etape n°2 : Facilitez l’accès aux différentes pièces de votre logement

Lorsque le professionnel viendra traiter votre infestation de cafards, vous avez tout intérêt à lui faciliter le travail au maximum.

Pour cela, libérez l’accès à toutes les zones où des cafards pourraient se réfugier :

  • Dégager l’accès arrière de tous les appareils électriques, zones prisées par les cafards pour s’installer.
  • Déplacez les meubles afin de laisser l’accès libre aux murs et aux plinthes, zones de passages des cafards. Si possible, ouvrez les trappes sous les meubles et tout ce qui pourrait cacher des cafards ou des signes de leur présence comme des déjections. De manière générale, évitez les zones inaccessibles à l’œil nu. Cela facilitera l’état des lieux par le professionnel et évitera qu’une zone ne soit pas analysée et donc traitée par la suite.
  • Pensez à ranger votre logement pour faciliter la circulation du professionnel dans les différentes pièces qui seront à traiter.

En suivant ces quelques conseils, vous serez alors certain que chaque recoin de votre logement sera inspecté et que la meilleure stratégie d’éradication sera mise en place en fonction des spécificités de votre logement.


Questions fréquentes

Peut-on réaliser un traitement maison contre les cafards ?

Dans un certain nombre de situations, il est possible de tenter un traitement maison contre les cafards.

Attention cependant, ce n'est envisageable que dans certains cas de figures bien spécifiques, et il faut le réaliser avec rigueur pour que cela ne soit pas contreproductif !

Pour en savoir plus sur les cas de figures où il est envisageable de faire un traitement maison et les bons conseils pour maximiser son efficacité, n'hésitez pas à lire notre page consacrée au traitement maison dans votre logement.


Étape n° 3 : Nettoyez votre logement

Nettoyez soigneusement votre logement et notamment les zones à risque comme la cuisine (pour que toutes les sources de nourritures possibles soient enlevées avant le traitement) et les salles d’eau (WC, salle de bain…) pour limiter d’attirer les cafards.

De plus, les insecticides fonctionnent mieux sur des surfaces propres, sinon ils perdent en efficacité.

De manière générale, entretenez au maximum l'intérieur de votre logement: moins il y a de saletés, d’encombrement dans votre logement, plus il est facile de repérer les signes d’activité des cafards et de les éradiquer par la suite.


Une fois ces étapes effectuées, vous n’avez plus qu’à attendre le professionnel le jour de l’intervention !

N’hésitez pas à lire nos pages dédiées pour en savoir plus sur les différents modes de traitement effectués par un professionnel et le déroulé d’une intervention de désinsectisation


2. Les actions complémentaires pour maximiser l'efficacité d'un traitement

Voici donc les actions complémentaires pour mettre absolument toutes les chances de votre côté :

Les mesures d'exclusion

En complément du traitement par gel appât ou insecticide et gel appât, pour éviter que les cafards (ou blattes) ne se déplacent dans votre logement ou re infestent votre habitation, il peut être nécessaire d’avoir recours à des mesures d'exclusion.

Pour cela, boucher les trous, fissures ou crevasses présents dans votre logement et les espaces autour des canalisations, des tuyaux... par lesquels les cafards peuvent se faufiler et se réfugier.

Le piégeage

Vous pouvez positionner des pièges dans votre logement pour vous assurer de l'efficacité du dispositif de traitement. De préférence, placez les le long des murs et à l'abri de la lumière qui sont les zones de prédilections des cafards pour se déplacer

Traitement terre de diatomée

La terre de diatomée

Pour maximiser l’efficacité des traitements, si vous vivez sans enfants et sans animaux de compagnie, vous pouvez utiliser de la terre de diatomée après la fin des traitements. La terre de diatomée est une poudre blanche composée de micros cristaux qui infligent des coupures au contact des insectes. C’est un mode de traitement complémentaire naturel, mais la terre de diatomée est très nocive lorsqu’elle est inhalée (par exemple si un enfant en fait voler en courant dans l’appartement).

Pour en savoir plus sur les actions complémentaires à effectuer, vous pouvez consulter notre page dédiée sur les traitements maison.


3. L'après-traitement : ne lâchez rien !

Étape n° 1 : Limitez les sources de nourriture pour les cafards

“ Une nourriture abondante est nécessaire à développement des cafards. Veillez à bien gérer vos déchets ménagers et nettoyez régulièrement votre habitation en prenant le soin de bouger les meubles. “
Dr Romain Lasseur

L’application de mesures d’hygiène régulière permettra de limiter les risques de re infestation par des cafards (aussi appelés blattes).

Une fois que le professionnel aura réalisé le traitement, pour éviter que d’autres cafards ne viennent s’installer dans votre logement ou qu’elles soient attirées par autre chose que les appâts mis en place, assurez-vous de :

  • Supprimer toutes les sources de nourriture — Retirez les miettes de nourriture du four, de la plaque de cuisson et du plan de travail. Nettoyer régulièrement en dessous des appareils électroménagers pour retirer tous les résidus d’aliments qui attirent les cafards.
  • Conserver la nourriture à l’abri — Rangez les aliments dans des bocaux en verre ou des bacs en plastique et éviter de verser les restes de nourriture dans les toilettes ou dans l’évier.
  • Protéger vos ordures — Ne laissez pas traîner vos déchets et jetez-les directement dans des sacs poubelles. Fermez bien les poubelles et lavez-les régulièrement.
  • Nettoyer et ranger la gamelle des animaux si vous en avez.

Questions fréquentes

J'ai retrouvé des cafards plusieurs jours après l’intervention d’un prestataire, est-ce normal ?

Oui pas de panique ! Il faut compter plusieurs semaines avant que l’infestation ne disparaisse totalement, surtout si vous avez opté pour un traitement uniquement par gel.


Étape n° 2 : Ne touchez pas aux gels appâts déposés dans votre logement

Si le professionnel a eu recours à un traitement par gel anti-cafards (ou gel anti-blattes) ou a installé des pièges dans votre logement, n’enlevez pas ou ne déplacez pas ce qu’il a pu effectuer !

En fonction de l’état des lieux initial, le professionnel a appliqué les traitements selon une stratégie d’éradication bien précise afin de maximiser les chances de succès du traitement et d’éradiquer les cafards dans les meilleurs délais. Les enlever ou les déplacer diminuerait les probabilités d’éradiquer la colonie de cafards présente dans votre logement.

Point d'attention

Manipulation des gels appât : prudence !

Dans la mesure où certains traitements pour éradiquer une infestation de cafards utilisent des produits à risque au niveau de la toxicité, nous vous recommandons la plus grande prudence dans la manipulation de ces produits et donc de ne pas les toucher.

Si vous souhaitez les déplacer ou si vous rencontrez un problème (e.g. gel appât détérioré ou desséché), contactez le professionnel qui est intervenu chez vous pour connaitre la marche à suivre. En cas d’extrême nécessité, pensez à vous munir d’un équipement adéquat (gant, masque) si vous devez manipuler ces produits.

Étape n° 3 : Inspectez régulièrement votre logement même après l’intervention du professionnel

Une fois le traitement réalisé, continuez à examiner votre logement à la recherche de trace de présence de cafards afin de prévenir le professionnel si vous avez des doutes quant à l’éradication de l’infestation et pour agir rapidement en cas de re infestation.

téléphone