biologie-comportement-puces
certibiocide
Appelez-nous  02 44 84 47 88 téléphone
téléphone
S'informer

Tout savoir sur la puce : sa biologie, ses caractéristiques et ses habitudes

10 minutes de lecture

Sur cette page nous vous présentons tout ce que vous devez savoir sur les puces.

Il est essentiel de bien connaitre le nuisible afin d’adapter au mieux les solutions mises en place pour l’éradiquer. Vous trouverez donc ici le portrait-robot de l’ennemi afin d’adapter votre plan de bataille !


1. La puce, qu’est-ce que c’est ?

“ Il existe plusieurs espèces de puces mais la puce de vos animaux domestiques a de forte chance de vous piquer également. Cet insecte est très prolifique, son identification est parfois difficile mais les piqûres se situent en général sur les jambes puisque l’insecte vis au sol (adore les vieux parquets). “
Dr Romain Lasseur

La puce fait partie de l’ordre des Siphonaptères (Siphonaptera du latin sipho « tube »). Ces insectes se caractérisent par leur appareil servant à piquer et à sucer le sang. On dénombre près de 2 500 espèces de puces, réparties entre une multitude de genres et de familles.

Les puces, comme leurs congénères de la famille des insectes, ont une tête, un thorax et un abdomen segmentés, avec 3 paires de pattes. Elles ont de longues pattes arrière qui les rendent reconnaissables et qui leur permettent de sauter d’hôte en hôte.

Elles sont protégées par une cuticule (i. e une couche protectrice qui recouvre les organes aériens) garnie d’épines.

Reconnaitre une puce

Les puces sont lucifuges, c’est-à-dire qu’elles évitent la lumière et préfèrent se réfugier dans des endroits sombres. C’est pourquoi il est difficile, en début d’infestation, de les voir directement.

Les puces sont ectoparasites c’est-à-dire qu’elles vivent du sang d’hôtes sur lesquelles elles vont ; hôtes qui sont principalement les animaux de compagnie comme le chien et le chat voire l’homme.

Trois « types » de puces se distinguent en fonction de leur contact avec les hôtes :

  • Les puces dites « de fourrure » – Elles vivent en permanence sur l’hôte tout en s’y déplaçant. Elles ne quittent un hôte que pour passer sur un autre hôte, généralement en sautant.
  • Les puces dites « nidicoles » — Elles vivent dans l’abri de l’hôte (nid, terrier…) et ne vont sur l’hôte que le temps du repas de sang.
  • Les puces dites « sédentaires » —Elles restent fixées de manière permanente sur l’hôte en un seul point.

Bon à savoir

Chiens et chats : cibles privilégiées de la puce

Les humains sont souvent une option secondaire pour les puces qui préfèrent s’installer sur de meilleurs hôtes que sont les chiens ou les chats.

Les puces peuvent ainsi piquer les humains, mais elles attaquent généralement vos animaux de compagnie en priorité. Si vous êtes piqués, c’est probablement que les puces adultes n’ont pas trouvé de chat ou de chien (ou un meilleur hôte) pour s’y loger ou que vous faites face à une forte infestation.

Affamées, elles vont alors se tourner vers la solution la plus proche. Il se peut aussi que vous soyez piqués par une puce qui vient de sortir de son cocon et qui va effectuer son premier repas.

Même si l’hôte meurt, la puce ne va malheureusement pas en faire de même. La baisse de la température corporelle va inciter la puce à chercher un nouvel hôte pour s’y installer et pouvoir continuer à se nourrir.


2. La biologie de la puce

Les principales caractéristiques de la puce

Une puce adulte mesure en moyenne entre 3 à 8 mm de long, parfois jusqu’à 10 mm en fonction de l’espèce.

Dès que les puces ont atteint le stade d’adulte, elles vont se mettre à la recherche d’un hôte pour pouvoir se nourrir de son sang. Les puces se nourrissent de sang plusieurs fois par jour.

Elles sont cependant capables de se mettre en diapause ou dormance dans le cas où elles font face à des conditions défavorables. En ralentissant leur métabolisme, elles peuvent ainsi survivre pendant plusieurs mois sans manger !

Bon à savoir

La puce : une athléte douée en saut en hauteur

Étant donné son anatomie, la puce est capable de sauter jusqu’à des hauteurs importantes par rapport à sa taille.

Entre ses pattes arrière et son thorax, elle a une masse de résiline (protéine semblable à du caoutchouc naturel) qui agit comme un ressort et lui permet de sauter jusqu’à 150x sa longueur !

Le cycle de vie de la puce

Les puces sont des insectes holométaboliques, ce qui signifie qu’elles passent par quatre stades de développement au cours de leur vie : œuf, larve, cocon et adulte

Cycle de vie de la puce
  • Oeufs : Les puces femelles vont pondre des œufs ovales ou ronds, d’une taille avoisinant 0,5 mm de long et de couleur blanchâtre comme un grain de riz. Le nombre d’œufs et la durée de fécondité des œufs vont dépendre de l’espèce et des conditions du lieu où les œufs ont été pondus. La température, l’humidité, l’accès à la nourriture sont autant de variables impactant le nombre et la durée de fécondité. Cela peut ainsi aller de la ponte de 4 à 8 œufs par jour, jusqu’à 50 œufs par jour pendant 50 à 100 jours.
  • Larves. L’œuf éclot ensuite entre deux à dix jours en fonction des conditions thermohygrométriques et généralement au bout d’une semaine. L’œuf devient alors une larve, qui mesure en moyenne 1,5 mm de long. Les larves ressemblent à des petits vers et vont se cacher de la lumière en se réfugiant des endroits isolés comme les fentes de planchers, les plinthes… Ce stade de larve va généralement durer entre 5 et 11 jours

Questions fréquentes

Les puces peuvent-elles sauter ?

Oui ! Grâce à leur anatomie, les puces disposent d'un "ressort" et sont capables de sauter; et même parfois très haut comparé à leur petite taille

Comment vivent les puces ?

Les puces sont hématophages, c'est-à-dire qu'elles se nourrissent de sang, en priorité celui de vos animaux de compagnie sur lesquels elles peuvent vivre mais elles peuvent également s'attaquer aux humains !


  • Cocon. Les larves vont ensuite créer un cocon avec différents matériaux qu’elles trouveront (poussières, fibres, grains de sable…). Dans ce cocon, la larve va se transformer en nymphe au bout de quelques semaines. Les nymphes disposent de pattes et d’antennes et acquièrent petit à petit une couleur brune. Les nymphes resteront dans leur cocon jusqu’à ce que les conditions pour leur éclosion soient favorables (notamment qu’un hôte soit à proximité). Elles peuvent ainsi patienter dans leur cocon pendant quelques semaines, voire plusieurs mois !
  • Puce adulte. Une fois les conditions réunies, le cocon va éclore pour laisser place à la puce adulte.

L’étude de ces insectes a cependant pu montrer que la puce de maison atteint le stade d’adulte au bout d’une vingtaine de jours.

Mais cela peut évidemment prendre beaucoup plus de temps en fonction de la température et du taux d’humidité de l’environnement où elles se situent.

Bon à savoir

Les signes de la présence de puces

Aux différents stades de sa vie, la puce va laisser des traces qui vont vous permettre d’identifier que vous faites face à une infestation.

N’hésitez pas à lire notre page dédiée sur comment détecter la présence de puces pour en savoir plus sur les indices de la présence de puces.


3. La puce de maison et la punaise de lit

Bon à savoir

Saurez-vous deviner quel insecte répond aux descriptions ci-dessous ?

« Je suis :

1) un insecte qui s’établit dans vos logements,

2) de taille très petite,

3) qui se réfugie dans des endroits à l’obscurité pour fuir la lumière

4) avec une seule idée en tête : vous piquer pour vous sucer le sang

5) et qui vous laisse généralement sur le corps des stigmates de ses piqures »

Réponses : La puce, la punaise de lit ou les deux ? Et bien toutes les réponses sont bonnes !

En effet, à première vue, il est possible de confondre ces deux insectes qui ont quelques similitudes.

Cependant, elles ont aussi des caractéristiques et des comportements différents vous permettant de les différencier et surtout d’identifier quel insecte a infesté votre logement.

  • Leur apparence. La couleur et la forme de leur corps diffèrent. La punaise de lit, une fois adulte, a une couleur marron-brun alors que la puce a plutôt une coloration brun rougeâtre à noir. Il vous sera d’autant plus facile de les différencier à la suite de leur repas. Une fois gorgée de sang, la punaise de lit devient rouge, voire presque noire, et ressemble à un pépin de pomme.
Reconnaitre une puce
Reconnaitre une punaise de lit
  • Leur taille. Lorsque vous les apercevez de manière furtive, il est difficile de savoir si vous faites face à une puce ou à une punaise de lit. Cependant, en vous rapprochant, vous noterez que la punaise de lit est généralement plus petite. Adulte, elle mesure autour de 5 mm alors que la puce peut mesurer jusqu’à 10 mm.
  • Leur déplacement. La puce peut faire des sauts et parcourir des distances importantes par rapport à sa taille. À l’inverse, la punaise de lit ne sait pas bondir ni voler. Elle doit ainsi ramper pour se hisser jusqu’à sa proie.
  • Leur régime alimentaire. La punaise de lit se nourrira quasiment exclusivement de votre sang alors que la puce peut s’en prendre à un autre mammifère et notamment les chiens et les chats.
  • Leur piqure. La piqure de la puce est douloureuse instantanément et vous aurez une vive démangeaison à l’endroit de la piqure quelques secondes après. A contrario, la punaise de lit, lorsqu’elle vous pique, va vous injecter une substance anesthésiante et anticoagulante de sorte que la douleur/la démangeaison provoquée par la morsure n’intervienne que quelques heures après.

4. Les forces et faiblesses de la puce

Les principales forces des puces

  • La puce de maison est capable de sauter pour se déplacer. Grâce à un élément de son anatomie qui lui sert de ressort, elle est même capable de sauter à des hauteurs élevées (près de 30 cm) comparées à sa très petite taille (entre 3 et 8 mm) !
  • Leur petite taille leur permet de se réfugier dans le moindre recoin (fissure, crevasse, prise, plinthes…) même ceux quasiment invisibles à l’œil nu.
  • Elles se reproduisent très rapidement. Chaque femelle adulte pond en général 4 à 5 œufs par jour et ce chiffre peut mettre atteindre 50 œufs par jour en fonction des espèces. La puce mettant en moyenne une vingtaine de jours à devenir adulte, la population de puce peut très rapidement croitre en quelques semaines.
  • Elles piquent en moyenne plusieurs fois par jour. En cas de conditions défavorables, elles se peuvent même se mettre en diapause et ainsi rester sans manger pendant plusieurs mois !

Les principales faiblesses des puces

Heureusement les puces ont aussi quelques points faibles, voici les principaux :

  • Les puces de maison laissent des traces de leur passage dans votre logement. Au cours de son cycle de vie, la puce va passer par différents stades (œuf, larves, nymphe et adulte). À chaque stade de leur croissance, elles laissent des indices (œufs, mues, puces vivantes ou mortes…) qui vous permettront d’identifier qu’une infestation est en cours dans votre logement.
    Pour en savoir plus sur les méthodes de détection d’une infestation de puces, n’hésitez pas à lire notre page dédiée.
  • Les puces ne peuvent pas faire de trous. Elles ne peuvent donc pas s’installer dans des endroits où il n’y pas de fissure/d’interstice déjà existant.
  • Les puces ne supportent pas les températures extrêmes, aussi bien chaudes que froides. Des traitements à la vapeur ou à la cryogénisation peuvent ainsi être appliqués dans votre logement pour éradiquer une population de puces (cf. notre page dédiée sur les traitements contre les puces)

Pour aller plus loin

Comment détecter une infestation de puces ?

Vous connaissez maintenant bien mieux ce nuisible. Si vous avez le moindre doute quant à une infestation dans votre logement, n’hésitez pas à consulter notre page dédiée sur comment détecter la présence de puces

Comment se débarrasser d'une infestation de puces ?

Si malheureusement vous faites face à une infestation de puce, vous pouvez faire un appel à un professionnel qui se chargera de la désinsectisation. Pour cela, vous pouvez directement prendre rendez-vous en ligne avec une des entreprises de traitement que nous avons auditées et validées en cliquant ici.

Si vous préférez traiter par vous-même, pas de panique, nous avons rédigé une page spécifique pour vous accompagner: les traitements maison contre les puces

téléphone